Online French Tutor Network

Reading Comprehension in French – ” ‘Café des Chats’ de Paris : la magie du “ronron” a fonctionné” (Levels A2-B)


French reading to improve French vocabulary and converse in French

 

Un étrange bar a ouvert à Paris : un bar à chats. Il se nomme “Le Café des Chats” et c’est le premier en France. J’adore les chats et le café. Alors j’ai pris mon sac et je suis partie chercher le bar.

J’ai eu du mal à trouver l’endroit. Le “Café des Chats” se trouve dans une petite rue étroite, près de Beaubourg, dans le centre de Paris. C’est assez discret mais j’ai fini par trouver l’endroit, il y avait un grand chat noir dessiné sur la devanture.

Le paradis des matous

La clientèle est variée au “Café des Chats” : des vieilles dames qui boivent un chocolat chaud à l’ancienne aux jeunes parisiennes venues, elles aussi, découvrir cet endroit dont tout le monde parle. Mais tous s’extasient sur ces félins.

Les chats sont en liberté totale. Ils évoluent avec nous. Tous ont l’air jeune et viennent de différentes associations pour chats abandonnés. Ils sont partout, flânent autour des tables, roupillent sur un pouf ou ronronnent sous les caresses d’un client, c’est mignon.

En fait, ce sont des voisins de table à quatre pattes. Sauf qu’on peut les toucher, les câliner, ou même jouer avec grâce aux jouets proposés dans le salon.

J’ai flashé sur la plus jeune, Marguerite, un chaton espiègle qui s’est amusé à goûter mon assiette, déjà un gourmet. J’ai craqué, quelques caresses et la magie du “ronron” opère. Vu le visage de mes voisins, je n’étais pas la seule à être gaga de ces matous.

J’avais déjà remarqué le phénomène avec mon propre chat : la “ronronthérapie”, ça fonctionne ! Du moins sur moi. Quand le chat est venu sur mes genoux et a ronronné alors que je le câlinais, je me suis sentie plus détendue. Je pense que ça doit aussi tenir au fait que je trouve les chats craquants et que j’aime en avoir autour de moi.

Salon de thé et restaurant, dans un cadre cosy et british

Ce que j’ai apprécié, en plus des chats, c’est l’ambiance cosy du lieu. Il y a plein de gros fauteuils anciens et des tables en bois avec du cuir Moleskine sur le dessus. On se croirait dans un de ces salons de thé british… les arbres à chats et les gamelles de croquettes en plus.

C’est très propre, le personnel prend grand soin de garder une hygiène impeccable : quelques gamelles de croquettes sont placées ici et là et une pièce est réservée aux litières qui sont nettoyées toutes les heures afin d’éviter les mauvaises odeurs.

 Le “Café des Chats” est en souplex : j’ai opté pour le sous-sol. J’ai trouvé l’ambiance “vieille bibliothèque” sympa, les pierres apparentes aux murs et le plafond en voûte m’ont donné l’impression d’être dans une alcôve, un lieu secret.

Le “Café des Chats” offre un cadre original et confortable

C’est un lieu fait pour la détente : on peut y aller à tout moment pour boire un café, se faire un plaisir sucré, j’ai vu qu’il y avait des cheesecakes, j’adore ça. On peut aussi déjeuner, il y a une cuisine et de la place pour faire un vrai repas. J’ai pris une tarte salée épinards-chèvre, je me suis régalée. Et pour pas cher : neuf euros !

Par contre, vu que tous les journaux parlent du fameux bar à chats parisien, le premier en France… il faut s’attendre à ne pas être tout seul. La maîtresse des lieux m’a dit qu’elle n’en revient toujours pas : elle affiche complet tous les jours ! Parfois même, elle ne répond plus au téléphone. Les places sont limitées : il n’y a qu’une trentaine de places en tout, bientôt cinquante m’a-t-on dit à l’entrée.

Il faut y aller ne serait-ce qu’une fois

J’y reviendrai sûrement, à l’occasion. Le “Café des Chats” n’est pas un QG, c’est une expérience. Je pense qu’au début on est pas mal à vouloir voir ce que ça donne. Mais j’imagine que la clientèle fidèle va se “mémériser”. Il y a beaucoup de personnes âgées qui prennent leur temps et profitent du lieu, c’est bien d’un côté. Personnellement, je garde l’adresse, je n’y reviendrai pas régulièrement mais pour montrer un lieu original ou prendre un brunch ou un goûter en compagnie des matous, pourquoi pas !

Source: leplus.nouvelobs.fr

%d bloggers like this: