Online French Tutor Network

Reading Comprehension in French – “Les Soldes en France” (Levels B+)


Text to practice reading in French – New Words to Review

Les soldes… fête laïque et commerçante… dont on parle deux fois par an sont aussi source de questions:  on se demande aussi si en France, on doit continuer de ne permettre que deux périodes de soldes : début janvier et début juillet, soldes d’hiver et d’été… ou si l’on ne ferait pas mieux de passer à quatre sessions annuelles…

Allons droit au but : les soldes, qu’est-ce que c’est ? la mise en vente à prix réduits d’articles neufs , mais que l’on considère comme étant en fin de vie commerciale : l’hiver est déjà bien entamé, ce n’est peut-être pas maintenant que la plupart des gens penseront à s’acheter un manteau bien chaud, des bottes fourrées, une écharpe moelleuse.. Mais si on a suffisamment attendu… on pourra s’acheter tout ça à moindre prix.. Peut-on dire qu’on l’achètera au rabais ? On le dirait peu car cette dernière expression est péjorative… on a l’impression que les marchandises en question sont défraîchies, trop vieilles, abîmées… Alors que les soldes répondent à des critères assez précis : les marchandises devaient déjà être en vente auparavant… elles ne sont pas censées comporter de défauts… l’ancien prix doit être affiché et barré, à côté du nouveau prix, pratiqué durant cette période de soldes… Parfois on en rajoute sur la remise, et consentant une « deuxième démarque », pour liquider les stocks, à la fin de cette période officielle de soldes…

Alors on sait bien qu’il existe au moins un détail à ne pas oublier : soldes est du masculin… On s’en rend mal compte bien souvent, simplement parce qu’on utilise le mot au pluriel. Et quand on dit les soldes… on n’a pas de marqueur qui indique clairement si on a affaire à un masculin ou un féminin. Et comme de plus le mot se termine par un « e » muet, on a tendance à le prendre pour un mot féminin… Mais, même si la faute est très fréquemment commise, et de fait, pas bien grave… on doit dire des soldes avantageux et non des soldes avantageuses. D’autre part, le mot solde ne saurait en principe être mis à la place de l’article vendu dans de telles conditions… On ne devait pas dire « cette chemise… je l’ai payé cinq euros… c’est une solde ». Mais simplement : elle était en solde, je l’ai acheté en solde.

Le verbe solder existe aussi, et s’il signifie techniquement mettre en vente en soldes, on l’emploie également pour dire qu’on brade… qu’on se débarrasse de certains biens à bas prix, moins cher que ce que ça vaut, parce que justement on veut s’en débarrasser… l’armoire 30 euros, la chaise 10 euros, la table 15 euros… et je vous solde le tout pour 40 euros… A saisir !

Ce mot, avant d’avoir cette signification commerciale en avait une comptable… Il l’a toujours d’ailleurs… et le solde désigne la somme qui apparaît sur le compte, c’est à dire la différence entre ce qu’on gagné et ce qu’on a dépensé… Solde positif, si on a encore quelques sous, négatif si on a dépensé plus qu’on a reçu, si on est en dette. Et l’expression « pour solde de tout compte », expression figée, et ancienne, s’emploie pour ponctuer une transaction qui est la dernière entre deux personnes… On finit de payer ce qu’on devait, on liquide la dette… et on n’en parle plus !

==========================

Have any Question or Comment?

Leave a Reply

%d bloggers like this: