Subscribe to French tutor news via Email

Enter your email address to receive notifications of new posts by email.

Online French Tutor Network

French language nuances – extrait “Facebook est pour les vieux” (All levels)


French language exercises – Speak French – Online French practice – Understand French

1) Make a list of new words and expressions
2) Identify specificities of style and words used by students. How would you reformulate some of the sentences?
2) Summarize the analysis of the researcher

__________________________________________

1) Extraits de Témoignages de lycéens

Eva, 17 ans, Terminale : “Vu que les parents, ils ne connaissent que Facebook et Twitter, ils n’y comprennent rien. Nous on va sur Twitter comme ça on passe des choses et eux, ils restent sur Facebook à regarder les pauvres statuts qu’on met. Ils ne savent pas un centième de ce qu’on fait vraiment et de ce qu’on poste… Sur Facebook, y’a ma mère et ma grand-mère, ça change totalement la donne parce que je dois vraiment me serrer la vis avec les posts que je mets.

Mettre des tweets de ce qu’on fait, mettre des photos et tout, pour moi, c’est pas étaler sa vie privée. C’est juste dire ce qu’on fait. C’est pas privé privé. Si c ‘était des photos dénudées ou des tweets super bizarres, là, je pourrais dire « Il y a un problème ! » mais si c’est juste « J’ai été au restau’ » ou « Ce soir, je vais en boîte », pour moi, ce n’est pas réellement une vie privée, c’est juste notre vie normale.”

Julien, 14 ans, Troisième : “Sur Facebook, c’est juste pour montrer que j’ai beaucoup d’amis. Quand j’ai beaucoup de likes, du coup ça me fait plaisir parce que ça montre que les gens s’intéressent un peu à mes photos et qu’ils s’intéressent plus à moi.”

Alice, 14 ans, Troisième : “La dernière chose que j’ai postée, c’est pour le Nouvel An parce que je l’ai passé avec ma cousine. Je lui ai dit que c’était une bonne soirée qu’on a passée ensemble et que ce serait à refaire. Et c’est pour montrer à tout le monde que j’ai passé un bon Jour de l’An avec ma cousine.”

 

2) Analyse de Joëlle Menrath, chercheuse spécialiste des réseaux sociaux

Facebook, la vitrine officielle

Facebook est devenu aujourd’hui, pour les adolescents, un cadre très exigeant, c’est-à-dire que c’est un espace sur lequel ils se retrouvent toujours mais où il s’agit d’être performant dans l’image qu’on va décider d’exposer. Où il s’agit de recueillir un certain nombre de likes qui sont le signe de l’approbation par les pairs. Et c’est le territoire de la belle image de soi qui doit plaire au plus grand nombre.

Les adolescents se détournent de Facebook, non pas qu’ils se déconnectent définitivement puisqu’ils continuent d’y mettre des photos de profil mais en revanche, ils y passent moins de temps. Mais ils utilisent aussi d’autres réseaux sociaux qui correspondent à d’autres aspirations ou d’autres types d’expérience.

Une autre idée de la vie privée

Avec les réseaux sociaux, la vie des adolescents est publique par défaut. C’est-à-dire que tout est public ou peut le devenir facilement. Et alors, ce sera le territoire privé qu’il faudra délimiter. C’est un mouvement très paradoxal parce que c’est au sein de ce qu’on va donner à voir qu’on va garder des choses pour soi ou pour quelques-uns et qu’on va délimiter en territoires réservés.

 

#FrenchOnline #SpeakFrench #LearnFrench

Have any Question or Comment?

Leave a Reply

%d bloggers like this: