Subscribe to French tutor news via Email

Enter your email address to receive notifications of new posts by email.

Online French Tutor Network

Reading Comprehension in French – ‘Un facteur extraordinaire…’ (All levels)


Reading Comprehension in French -French vocabulary, French expressions

French – Level A

Qui  construit le palais?
1) Un sculpteur
2) Un facteur
3) Un penseur

Comment transporte-il les pierres?
1) Sur une brouette?
2) Sur un cheval
3) Sur le dos

Combien de temps vit-il dans le palais?
1) 33 ans
2) 10 ans
3) jamais

cheval

 NOTE: Département de la Drôme est situé au sud est de la France, au nord de la Provence

_________________________________________

French – Level B +

Extraits de la lettre de Ferdinand Cheval à André Lacroix

Pendant plusieurs années, l’intention du Facteur Cheval est bien de faire une brochure “afin de pouvoir propager” de partout son travail unique en son genre.
Dans sa lettre de 1897, il relate à l’archiviste départemental André Lacroix les circonstances et les étapes de son travail, et le remercie de consentir à lui adresser une petite biographie.

“Un jour du mois d’avril 1879, en faisant ma tournée de facteur rural:  Je marchais vite, lorsque mon pied accrocha quelque chose qui m’envoya rouler quelques mètres plus loin. Je voulus en connaître la cause. Je fus très surpris de voir que j’avais fait sortir de terre une pierre à la forme si bizarre, à la fois si pittoresque que je regardais autour de moi. Je vis qu’elle n’était pas seule. Je la pris et l’enveloppait dans mon mouchoir de poche et je l’apportais soigneusement avec moi me promettant bien de profiter des moments que mon service me laisserait libre pour en faire provision.

A partir de ce moment, je n’eu plus de repos matin et soir. Je partais en chercher ; quelque fois je faisais 5 à 6 kilomètres et quand ma charge était faite je la portais sur mon dos. Je commençais à creuser un bassin dans lequel je me mis à sculpter avec du ciment toute espèce d’animaux. Ensuite avec mes pierres je commençais une cascade. Je mis deux années pour la construire. Une fois terminée, je me trouvais moi même émerveillé de mon travail. Critiqué par les gens du pays, mais encouragé par les visiteurs étrangers, je ne me décourageais pas. J’avais fait de nouvelles découvertes de pierres plus belles les unes que les autres […]. Je me mis à l’oeuvre.

Je commençais une grotte et une seconde cascade de manière que ma grotte se trouve entre deux. C’est ce qui forme tout le milieu du monument. Je mis encore trois ans pour l’achever. Toujours de plus en plus enchanté de mon travail ; l’idée me vient ensuite qu’avec mes petites boules rondes […] je pourrais me faire un tombeau dont le style serait seul au monde et me faire enterrer dans le rocher à la mode des rois pharaons et dont la forme serait Egyptienne.  […].

[…]

Toujours pour occuper mes moments de loisirs et pour faire la symétrie avec le reste du monument, j’ai voulu y ajouter un Temple Hindou dont l’intérieur est une véritable grotte […]. J’y dépose des fossiles que je trouve dans la terre. L’entrée en est gardée par un groupe d’animaux tels que : ours, serpent boa, crocodile, lion, éléphant et autres animaux de ce genre toujours trouvés dans la terre ainsi que des troncs d’arbres. […] J’ai encore mis quatre ans pour construire ce temple Hindou.

[…]

Les touristes sont venus cette année en grand nombre, beaucoup plus que les années précédentes et tous partent de chez moi émerveillés de mon monument ; ils admirent surtout le travail et la persévérance que j’ai apporté à cet ensemble merveilleux qui s’appellera, je l’espère : Seul au Monde.
Voilà dix huit ans que je travaille et il me faut encore deux ans pour achever l’intérieur et l’extérieur de mon rêve qui aura duré 20 ans. J’ai commencé ce travail gigantesque à l’âge de 43 ans. Je n’ai pas servi le gouvernement comme soldat mais je l’ai servi près de trente ans comme facteur des postes.

Comme il faut que je donne un nom à mon travail, je vous prie, Monsieur de lui donner vous-même un nom d’ensemble ou détaillé comme vous le jugerez à propos. Vous êtes à même de le trouver mieux que personne. Je tiens à vous renouveler que les frais occasionnés par la correspondance ou autres seront tous à ma charge. Je vous serais bien obligé de me les faire connaître. Trop heureux que vous vouliez bien consentir à m’adresser une petite biographie dont je garderai pour vous une sincère reconnaissance pour toute la peine que vous aurez prise pour moi.

Veuillez recevoir Monsieur Lacroix, l’expression de mon profond respectueux. Votre très humble serviteur”

Ferdinand Cheval, ancien Facteur. Hauterives

Plus sur Le Facteur Cheval – francerama.com

 

%d bloggers like this: