Receive Information from French Tutor News

Enter your email address to subscribe to news from French tutor.net.

Helping you to Learn and Speak French!

French speaking world : Resources of French in Western Africa (All levels)


Some examples and resources of French expressions used in French seaking Africa

Expressions :

« C’est doux » = expression des kids pour dire que c’est bon. Equivalent à un « c’est frais » en France

« Yovo yovo bonsoir ça va très bien » = débité en un seul bloc, c’est l’expression que les enfants utilisent SYSTEMATIQUEMENT et EN BOUCLE quand ils voient un blanc. Tel un ordinateur qui bug. En gros c’est ce que leurs mamans leur ont dit de dire. On ne les remercie pas.

« Bonne arrivée » = bienvenue. Si on ne le dit pas, c’est qu’il y a qqc qui cloche.

« C’est comment ? » = comment ça va ?

« Et la santé ? Et la famille ? Et la maison ? Et le travail ? Et les enfants ? Et … » = suite de questions qui succèdent à « c’est comment ? ». Elles ne sont pas systématiquement toutes posées et il n’y a pas d’ordre imposé. Mais on en pose au moins deux ou trois. Le nombre augmente avec le niveau de connaissance de la personne et le temps depuis lequel on ne l’a pas vue. Mais quoiqu’il arrive, la réponse à toutes ces question sera invariablement « ça va », quitte à dire que ça ne va pas plus tard. Tout le monde va toujours très bien !

« Aaaaaah … Togo-Togo ! » = souvent dit lorsqu’on apprend qqc de peu glorieux sur le pays (détournement, vols, accidents …). On le dit donc généralement en soupirant.

« J’étais là depuis ! » ou « j’attends depuis ! » = depuis longtemps

« Il faut + verbe infinitif » = la tournure peut sembler assez impolie mais c’est la manière d’intimer un ordre ou un conseil. Ex : « il faut monter dans le taxi », « il faut manger », « il faut avancer », « il faut me donner l’argent » …

« Je ne refuse pas » = je suis d’accord avec ce que tu dis MAIS …

« Ce n’est pas juste » = ce n’est pas l’expression du petit qui se plaint. Il faut prendre le mot « juste » au sens de « justice ». Ex : « il s’est fait voler des sacs de riz qu’il venait de récolter » « oh ce n’est pas juste »

« Il ne maîtrise rien ! » = manière polie de dire que quelqu’un est une brelle

« Quitter » = partir. Ex : « j’ai quitté à 13h » = « je suis parti à 13h »

« Verbe aller/avoir + ver.inf. + fatigué » = tu as/vas faire qqc jusqu’à te fatiguer. Souvent utilisé pour souligner l’inutilité d’une action. Ex : « Je vais aller à pied à Adidogomé » « Prends un taxi sinon tu vas marcher fatigué ! ». « Eux quand ils te reçoivent, ils t’accueillent bien : tu vas manger fatigué ! ». « Il n’a pas compris qu’il n’arriverait pas à me convaincre : je l’ai laissé parler fatigué ! »

« On est ensemble » : lorsqu’on se quitte, c’est pour dire qu’on ne s’oublie pas et qu’on compte l’un sur l’autre.

« On s’attrape » : lorsqu’on se quitte, pour se dire qu’on essaye de se voir bientôt.

« A tout à l’heure » = à bientôt mais sans précision de temps

« On va demander le chemin » = on s’en va

« C’est du désordre », « en désordre » = c’est le boxon. Ex : « il y a eu accident, il y avait des voitures en désordre ! » ou « son organisation là, c’est du désordre ! »

« petit-petit » = petit à petit, avec le temps. « On va faire ça et petit petit ça va avancer »

« molo molo »= doucement. « S’il te plait tu roules molo molo, je ne veux pas qu’on tombe ! »

« Psssssssssssssst » = pour interpeler quelqu’un. Hyper énervant au début. Mais on s’y fait.

« C’est quel genre de … » = Non mais c’est qui ce … Ex : « c’est quel genre d’homme ça ? » = « non mais c’est qui ce mec ? ». Variante: “C’est quel homme ça ?” ou “C’est un homme ça ?”

« Manger l’argent » = détourner une somme d’argent de son but initial pour son propre intérêt. Ex : « Et l’argent qu’il a récupéré avec l’ambassade, c’est où ? » « Je sais pas moi, ils ont tout mangé ! »

« Faire la vie » = faire la fête, sortir, voir les filles

« Est-ce que moi je sais ça ? » = j’y connais quelque chose ?

« chauffer le coin » = mettre de l’ambiance quelque part. « On était au Sunset hier soir. La groupe a bien chauffé le coin » ou « tu as l’air fatigué ? tu as fait quoi cette nuit ? » « il était avec la fille là, je suis sur qu’il a chauffé le coin ! ». Attention, ça veut quand même souvent dire coucher avec quelqu’un.

” Je te dis !” = tu as raison, exactement. Ex: “Lui, c’est un vrai bandit !” “Je te dis !”

“En même temps” = tout de suite

“chaque temps” = à chaque fois

Onomatopées diverses : pour exprimer la surprise, le mécontentement, l’indignation, la joie … Ce sont comme des petit cris qui peuvent être assez aigus. Cela surprend beaucoup au début, c’est assez rigolo.

Il y aussi une tendance à faire sauter les articles assez facilement : « j’ai pris moto taxi », « j’ai mangé ablo pour 200 francs »

Vocabulaire :

« là », « quoi », « non ? », « même », « ça » … : petits mots qu’on à la fin des phrase pour accentuer un propos. Ex : « tu vas arrêter de faire du bruit non ? », « lui il est fort quoi ! », « c’est doux ça ! Très doux même ! », « Toi là, si tu continues, on va te taper fatigué ! », « J’ai acheté des bananes plantains » « Tu vas me donner ça ? »

« Ce soir », « dans la soirée » = l’après midi

« La nuit » = le soir, la soirée. Arrivé un certain stade, on précise l’heure.

« Justement » = dit pour ce qui est juste, au sens de la justice. Ex : « Il a volé un sac puis il a pris la fuite en moto mais il a chuté 3km après » « Justement ! »

« Banalement » = environ, grosso modo, de manière générale. Ex : « Il devait être banalement … 14h » ; « Banalement, mon travail consiste en … »

« Intéressant » = cela peut servir de réponse universelle. Ex : « goûte ce plat et dit moi ce que tu en penses » « mmmmh … intéressant » => réponse un peu passe partout. On l’utilise aussi pour dire que quelque chose est très bien: “ta voiture là, c’est très intéressant !”

« un vent » = une rue

« zémidjan », « Z-man », « Z » = un chauffeur de moto taxi. Viens de Zé mi djan qui signifie en Béninois « amène-moi vite ». Ils ont une petite tendance à « filer » (= tracer) et à se réveiller en buvant du sodabi. Il vaut mieux éviter de les prendre, même si cela reste le moyen de transport n°1 à Lomé avec le taxi en commun. Toute bonne histoire à raconter fait intervenir un zémidjan à un moment ou l’autre. C’est une règle universelle.

« piaule » = chambre ou petite pièce qu’on loue

« le goudron » = la route bitumée

« blaguer quelqu’un » ou “gaguer quelqu’un” = tromper quelqu’un

« gâter » = casser, abîmer. « Ma houe est gâtée ! » = « ma houe est cassée »

“affaire” = histoire, dans le sens “quelle histoire !”. Au lieu de dire “c’est quoi ton histoire encore ?” on dit “c’est quelle affaire ça ?”

“chose” = truc, machin. “S’il-te-plaît amène moi … euh … chose là”

“amusement” = rigolade, blague. Souvent employé avec une négation. “Ta boisson là, c’est chaud hein ?! C’est pas amusement !”

“pyota” = déformation de “pure water”, i.e. l’eau en sachet qui est plus clean que l’eau du robinet. Problème 1 = les sachets jonchent les rues. Problème 2 = l’eau a un goût étrange

“chicoter”, “chicote” = ça renvoie à l’action de mettre un coup de latte, en gros.

Désigner les gens :

De base, quand on connait quelqu’un, on le désigne autrement que par « monsieur » ou « madame ». Il existe un panel de mot pour désigner les gens. Voyons cela :

La notion de frère/sœur/cousin : vaste sujet. De ce que je peux dire après trois mois, c’est que cela désigne quelqu’un de proche. On ne peut pas trop en dire plus avec seulement le mot, tout dépend du contexte. Quelques indices cependant : « C’est mon frère » et « c’est un frère » ne signifie pas la même chose. Dans le premier cas, c’est quelqu’un qu’on connait bien et qu’on apprécie. Dans le second il a plus une notion de distance. Distance par la connaissance ou par la distance. Ex : « Tu connais Koffi ? C’est un frère qui est à Ouaga actuellement » et « Salut Gré, je te présente Désiré, c’est mon frère »

Quand quelqu’un est frère ou sœur de sang, on précise : « c’est mon frère, même père même mère » ou « c’est ma sœur, on a la même mère ».

Tous ces amalgames viennent du fait que peu d’enfants grandissent dans un foyer fixe ou avec leurs parents biologiques : ce sont souvent les mères seules qui élèvent leurs propres enfants avec en pagaille les cousins, les neveux, les enfants abandonnés etc. Les enfants sont souvent confiés à des oncles, tantes, grands parents ou amis.

Tata = manière de désigner une femme qu’on ne connait pas. Ex : « La tata au bord de la route vend du colico »

Papa = manière de désigner un homme. Notion de hiérarchie également. Le « papa » est le chef de la maison.

Oncle = c’est un aîné qui vous a pris en sympathie et qui prodigue conseils et aides. Quand on a un oncle, on est soit son neveu (logique !) soit son fils (moins logique).

Il est aussi intéressant de voir que les gens tutoient directement dans la plupart des cas. Les personnes vouvoyées sont les vieux. Ou alors les blancs, ce que je trouve assez gênant car je pense que ça révèle une forme de soumission volontaire pour attirer les bonnes grâces de celui qui est censé avoir de l’argent plein les poches et qu’il vaut mieux donc avoir comme ami.

Exemple :

Une discussion de deux amis partant pour une soirée :

  • Yo Tesko c’est comment ?
  • Yo Gré ! Bah ça va ça va.
  • Et la santé ?
  • Ça va
  • Et la famille ?
  • Ça va. Et toi ça va ?
  • Ouais ça va
  • Tu as fait quoi aujourd’hui ?
  • J’étais au service passeport. J’ai quitté banalement vers 15h. Je suis repassé par la maison et je suis arrivé ici. J’ai pris colico pour 300 francs chez la tata à côté. Mais tu as traîné, je t’attends depuis !
  • Ouais désolé man, j’étais parti voir un frère à Djidjolé. Il habite dans une petite piaule qu’il loue à son oncle. Il a bien aménagé ça. Très bien même.
  • Ok ok y a pas de problème. Bon on bouge non ?
  • Ouais ok. On va prendre le vent à côté pour arriver jusqu’au goudron et prendre un Z.

Nos amis arrivent au goudron et y trouvent un zémidjan

  • Bonjour mon ami. Adidogomé Franciscain c’est bon ? C’est combien ?
  • 600F !
  • 300 ! N’essaye pas de me blaguer. 600 F ce ne serait pas juste !
  • 600F. Pour Franciscain c’est 600F
  • Non, 400.
  • 500.
  • Bon ok. On y va.
  • Il faut monter !

Nos amis arrivent à la soirée

  • Eh les gars bonne arrivée ! C’est comment ?
  • [Salutations longues et répétitives]
  • Bon on va aller prendre la bière dans un bar à côté.
  • Ok cool
  • Vous êtes arrivés comment ?
  • On a pris un Z au bord de la voie
  • Tu as payé combien ?
  • 500F
  • Depuis où ?
  • Nyékonakpoé station Shell
  • Oooooh ?! C’est cher ! Trop cher même ! Les zémidjans là ils ne respectent rien ! Tu n’as pas négocié ?
  • Si mais il n’écoutait rien. J’ai abandonné.
  • C’est vrai que des fois ils ne veulent rien entendre. Surtout quand tu es Yovo, tu vas négocier fatigué quoi. Ce n’est pas juste !
  • Bon c’est pas bien grave. On entre ici ?
  • Oui oui. Le gérant c’est un cousin.
  • Tu as vu la serveuse là ? Mmmmmmh c’est doux ça !
  • Toi là ! Tu ne t’arrêtes jamais !
  • Jamais même !
  • Pssssssssssst ! Ma sœur ! Il me faut la bière ! C’est ça qui m’intéresse !
  • Ok vous voulez quoi ?
  • Castel !
  • Pils !
  • Awoyoo !
  • Toi tu prends Awoyoo ? C’est fort ! Tu vas être saoul.
  • Mais non, je vais boire ça molo molo et ça va passer.
  • Bon et sinon le travail ?
  • Bon ça n’avance pas trop quoi. Les gens avec qui je travaille, ils ne maîtrisent rien. Donc on fait ça molo molo.
  • Mais tu n’es pas là pour les former et leur apprendre ?
  • Je ne refuse pas, mais il manque la volonté pour avancer. Les gens là, ils passent leur temps à boire le tchouck. L’autre jour il y en a même un s’en est pris au technicien parce qu’il avait trop bu !
  • Yoooh ?! C’est quel genre d’homme ça ?
  • Il ne se maîtrise pas. C’est aussi pour ça qu’on ne donne pas beaucoup d’aide en même temps. Sinon ils vont aller manger ça pour faire la vie. Donc on donne petit petit.
  • Aaaaaaah … Togo-Togo !
  • Bon les amis je vais vous quitter. Je veux rentrer avant la nuit pour éviter les bouchons. Sinon ça va être du désordre quoi !
  • Ok mon frère. On s’attrape.
  • Ouais on est ensemble.

 

Some more French expressions in Western Africa (from Tv5) 

French magazine about African issues (Jeune Afrique magazine)

Exercise about the Francophonie

 

en_USEnglish
en_USEnglish
%d bloggers like this: